Art africain, masque et statuette africaine

Masque kasangu : vente masque kasangu salampasu du Mali

Accueil >  Masque africain >

Masques « kasangu » salampasu

Trier par date de mise en ligne  | prix
Masques « kasangu » salampasu
Masque africain : masque kasangu salampasu du Congo (Zaïre)
Référence : 3117

Masque « kasangu » des Salampasu

193 €
   
 
Mon panier

Aucun objet ne figure dans votre panier.

 

Les sociétés dont le pouvoir est assis principalement sur la guerre possèdent des armées de métier. Les hommes se retrouvent le plus souvent au sein de puissantes confrérie parfaitement structurées, comme chez les Salampasu. Ces derniers ont eu, pendant longtemps, une forte activité guerrière justifiée, selon Elisabeth Cameron, par la résistance qu’ils devaient opposer au XVIIIe siècle à leurs voisins, et tout particulièrement aux Lunda, auxquels ils furent contraints de demander de l’aide, un siècle plus tard, afin de résister aux Tschokwé. Devant verser un tribut à leurs alliés, les Salampasu constituèrent des groupes armés qui exerçaient leur métier de façon régulière comme d’autres la chasse ou l’agriculture. La formation du guerrier salampasu se déroule au sein d’une société où l’enseignement est lié à la fonction des individus et non à leur personnalité. Chaque novice dépend d’un kalamba, d’un chef, pour le compte duquel il accomplit un certain nombre de tâches, et son travail permet d’enrichir la confrérie. Puis, lorsqu’il est jugé capable de participer aux razzias, il tire profit du butin rapporté, biens matériels et captifs dont on vend l’excédent sur les marchés voisins. Dès lors, l’intégration de l’initié est effective : il peut prétendre, dans le cadre de l’idangani ou de l’ibuku, au port du masque correspondant à son grade. Dans la première société, le visage du masque est constitué par une cagoule de fibres finement tressées, dans la seconde, seul le bois est employé. Le masque kasangu, dont la fabrication est payée par l’initié, est propre au guerrier, et ce dernier ne peut le revêtir qu’après avoir tué un ennemi ; le port d’un couteau, tenu dans la main ou fixé à la ceinture, en est peut-être le symbole.

Art agni | Art akan | Art ashanti | Art attié | Art baga | Art bamiléké | Art bangwa | Art baoulé | Art bassa (Cameroun) | Art bassa (Sierra Leone) | Art bemba | Art bêmbé | Art bena biombo | Art bété | Art bidjogo | Art boa | Art bobo fing | Art bozo | Art bushoong | Art bwa | Art chewa | Art dan | Art djenné | Art ekoï | Art éwé | Art fang | Art fanti | Art fon | Art gouro | Art gurunsi | Art holo | Art holoholo | Art hongo | Art hwela | Art ichalama | Art igala | Art igbo | Art isla | Art kanyok | Art kété | Art kôngo | Art koulango | Art kran | Art krou | Art kuba | Art kwésé | Art léga | Art lélé | Art lobi | Art luba | Art luéna | Art lula | Art lulua | Art lumbo | Art lwalwa | Art malinké | Art mandé | Art mangbetu | Art marka | Art mbagani | Art mbala | Art mbanza | Art mbolé | Art mboyo | Art africain mbundu | Art mendé | Art métoko | Art moba | Art mongo | Art mossi | Art mumuyé | Art nafana | Art ndengésé | Art ngata | Art ngbaka | Art ngbandi | Art nkanu | Art nkumu | Art nziba | Art punu | Art salampasu | Art sénoufo | Art somono | Art songyé | Art suku | Art tabwa | Art téké | Art tétéla | Art toma | Art tsogho | Art vuvi | Art yaka | Art yombé | Art yoruba | Art zandé | Art zéla | Art africain bambara | Art dogon | Art hemba | Art pendé | Art tschokwé | Art africain d’Angola | Art du Bénin | Art du Burkina Faso | Art du Cameroun | Art de Centrafrique | Art africain au Congo (Zaïre) | Art de Côte d’Ivoire | Art du Gabon | Art du Ghana | Art de Guinée | Art de Guinée Équatoriale | Art de Guinée-Bissau | Art du Liberia | Art du Mali | Art du Malawi | Art du Nigéria | Art du Sénégal | Art de Sierra Leone | Art du Soudan du Sud | Art de Tanzanie | Art du Togo | Art de Zambie